Avec Aâecciw n tmes, Lynda Koudache devient la première femme algérienne à publier un roman en tamazight. 
Cet article fait partie de notre dossier Trois femmes, trois langues, trois récits sur la condition féminine.  

Poétesse et écrivaine, Lynda Koudache est la première femme algérienne à publier un roman en tamazight en Algérie, Aâecciw n tmes (Cabane de feu), en 2009. Originaire de Ouacif à Tizi Ouzou, elle avait déjà publié trois recueils de poèmes avant l’écriture de Aâecciw n tmes : Comme une forêt de maux dits en 2001, L’aube vierge en 2003, Lligh uqbel ad iligh en 2005, ainsi que la nouvelle Anagi n tudert – Témoin d’une vie en 2006.

Photo : Zoubir BENALI – Ouacif, Tizi Ouzou

Malgré l’usage de rôles traditionnels occupés par les personnages féminins dans les écrits de Lynda Koudache, notamment dans Aâecciw n tmes, les protagonistes utilisent les codes en vigueur afin de tracer leur propre chemin et reprendre le contrôle de leur destinée.

Le choix de la langue par l’écrivaine a été motivé par sa volonté d’exprimer des sentiments dans sa langue maternelle et de sauvegarder un lexique riche et ancien. Son approche se veut également universaliste, loin d’une vision folklorisante de la langue, afin d’encourager plus de lecteurs à lire la littérature en tamazight. Le projet n’est pas sans difficulté, puisque le tamazight a souvent été une langue marginalisée, dont la transmission s’est faite essentiellement oralement et dont les codes n’ont fait que récemment l’objet d’un effort de standardisation.

J’ai envie d’apporter un plus à ma langue, j’essaie de sauvegarder son lexique par l’écriture. Je fais dans sa promotion en participant, un tant soit peu, à son passage de l’oralité vers l’écrit. Ce passage qui nécessite, justement, la contribution et la collaboration des spécialistes et des hommes de lettres.

Son second roman en tamazight, Tamachahut taneggarut, met en avant un personnage féminin qui explore les tabous de la société. Il remporte en 2016 le Prix Assia Djebar du roman, récompensant les meilleurs romans en langues arabe, tamazight et française publiés en Algérie.