D’Alger à Londres, le restaurateur de talent Mourad Mazouz a un parcours des plus originaux.

Photo : Mourad Mazouz au restaurant Momo

Né en Algérie, il grandit dans la capitale puis rejoint la France en 1977 à l’âge de 15 ans, où il vit dans son propre studio et travaille en tant qu’homme de ménage. Après une rencontre avec le comédien Smaïn, il devient l’attaché de presse officiel de ce dernier.

Amoureux d’aventure, Mourad Mazouz quitte la France à 20 ans avec 500$ en poche et travaille dans de nombreuses villes incluant Los Angeles, Aspen, New York, Hawaii et Bali. C’est à travers ses voyages qu’il se découvre un gout pour la restauration via divers métiers qu’il entreprend dont ceux de serveur et cuisinier.

Quelques années plus tard, de retour en France, il décide de monter son premier restaurant à 26 ans, le Bascou, qu’il met en place en empruntant autour de lui et en s’associant à Smaïn. Ce restaurant avec une cuisine de bistro Sud-Ouest connait progressivement un réel succès et pousse le jeune restaurateur à ouvrir un autre restaurant, le 404, qu’il décrit comme un des « premiers restaurants rock’n’roll arabe à Paris ».

Quand on a un petit espace, on finit par tout faire : la cuisine, le bar, tout. (…) J’ai appris avec le travail.

Après avoir constaté qu’il n’existait pas à l’époque de « restaurant arabe » à Londres, Mourad Mazouz ouvre en 1997 dans la capitale anglaise le Momo, qui combine les patrimoines culinaires d’Algérie, du Maroc et de Tunisie en y insufflant d’autres saveurs méditerranéennes et d’Angleterre. Malgré une première année difficile, l’aventure est un succès (la critique gastronomique du Guardian Grace Dent cite le restaurant parmi les influences la poussant à poursuivre son métier) et mène le restaurateur à jeter son dévolu sur un édifice de XVIIIèmesiècle non loin de Regent Street.

Après quatre années de levées de fonds et de travaux, le restaurant Sketch y ouvre ses portes en 2003 avec pour chef cuisinier Pierre Gagnaire, récipiendaire de trois étoiles du Guide Michelin.

Photo : restaurant Sketch

L’entreprise n’a pas été sans embuche, puisque la première année a été marquée par une dette importante mais le restaurateur a toutefois persévéré grâce au soutien de Pierre Gagnaire et Sinead Mallozzi. Tout comme le Momo avant lui, le Sketch est devenu petit à petit un triomphe et s’est imposé en tant qu’incontournable culinaire de la capitale anglaise. Souvent cité pour sa gastronomie fine et son design atypique, le Sketch a été nominé pour la catégorie des meilleurs designs d’intérieur par le GQ Food and Drink Awards et a reçu deux étoiles du Guide Michelin.

Photo : restaurant Sketch
Photo : restaurant Sketch

L’aventure pour celui qui rêve de traverser le Pacifique en voilier ne s’arrête pas là, puisqu’il a récemment monté le Mo Dinner et ouvert des cafés et restaurants à Dubai ainsi qu’à Abu Dhabi. La particularité du restaurateur est alors qu’il réussit à combiner la gastronomie, le design et l’art pour offrir des expériences culinaires atypiques. Une formule populaire et qui a laissé sa marque dans les villes où Mourad Mazouz a choisi de jeter l’encre.

Photo : Mourad Mazouz