Bien qu’écrits dans des langues différentes, les romans d’Ahlam Mosteghanemi, de Lynda Koudache et d’Assia Djebar ont pour point commun de raconter la condition féminine en Algérie.