Du 12 au 24 novembre, l’initiative Phonetics dédiée à l’art sonore, aux pratiques musicales novatrices et aux échanges culturels, se tiendra à Alger aux Ateliers sauvages. 

Un événement unique en son genre fait escale à Alger pour sa première édition : le festival Phonetics. Phonetics est un festival pluridisciplinaire gratuit dédié à l’art sonore, aux pratiques musicales novatrices et aux échanges culturels. Au cours de l’événement ouvert au public du 22 au 24 novembre 2018, des concerts, des performances et des installations sonores, numériques ou plastiques seront présentées au public dans plusieurs lieux de la capitale. Ils représenteront la culmination d’un travail en résidence – du 12 au 21 novembre – par les artistes invités.

Gratuit et destiné à tous les publics, Phonetics cherche avant tout à faire découvrir au public mais aussi aux artistes, de nouvelles pratiques artistiques et de nouvelles cultures musicales.

Photo : Cheikh Cédric

La résidence est prévue au sein des Ateliers sauvages (au 38/44 rue Didouche Mourad) à Alger et compte parmi les artistes invités : A.K.M. (Algérie), Rezgui Bachir (Algérie), Xavier Boissarie (France), Cheikh Cédric (Algérie), Rudy Decelière (Suisse), Rehab Hazgui (Tunise), Myako (France), NSDOS (France), Mika Oki (France, Japon), SidMan (Algérie) et Territoires (France).

Bien qu’ils appartiennent à des univers artistiques différents, les invités se rassembleront afin de créer et de partager de nouveaux projets conçus pour l’occasion.

“Tout d’abord, Phonetics proposera aux artistes invités de collaborer pendant deux semaines au sein d’un espace commun de création. Dans l’éventualité d’affinités artistiques, ils seront libres d’imaginer des alliances inédites. (…) L’objectif est simple : que chaque artiste participe à un projet spécialement créé pour l’occasion.

À l’issue de ces deux semaines de résidence débutera le festival et seront présentées les créations des artistes. Celles-ci pourront prendre la forme d’un concert, d’une installation d’art sonore ou d’un happening artistique. Des expériences inédites seront également proposées aux auditeurs : géo-localisation sonore dans l’espace urbain, hacking sonore, expérimentations sensorielles, etc.”

Phonetics

Organisé par Post Piper et Grand angle, le festival reçoit le soutien de l’Institut français d’Alger et de la fondation Pro Helvetia. Il a pour commissaire le philosophe Bastien Gallet et pour marraine l’écrivaine et militante pour le droit des femmes Wassyla Tamzali. Celle-ci est notamment à l’origine de la mise en place en 2015 du centre artistique des Ateliers sauvages à Alger.

« Les Ateliers sauvages ont été créés dans l’optique d’une contribution de la société civile à l’enrichissement culturel de la ville d’Alger. Sa situation géographique et son mode de fonctionnement ouvert favorisent la réappropriation du centre historique de la capitale algérienne par ses habitants, permettant à une des artères principales de la ville de reconquérir sa fonction culturelle.
Les Ateliers sauvages ont depuis leur création un programme de résidences artistiques.
Le but est double : faire collaborer avec des artistes internationaux des artistes algériens (…) et faire découvrir aux lauréats de ces résidences la culture algérienne. (…)
Nos envies de faire découvrir au public des cultures sonores nouvelles, de faire collaborer artistes algériens et internationaux au moyen de pratiques expérimentales, unit dans une convergence de buts, Phonetics et les Ateliers sauvages. Nous ne pouvions imaginer cet évènement autre part. »

Wassyla Tamzali au sujet des Ateliers sauvages et de Phonetics

Les œuvres exposées dans le cadre de cette expérience immersive seront installées jusqu’au 29 novembre et l’ensemble de la manifestation artistique fera l’objet d’un suivi documentaire.

Afin de soutenir cette initiative gratuite pour le public, une campagne de financement participatif a été mise en place, mobilisant les œuvres de Walid Bouchouchi et du studio Akakir autour des signes phonétiques. Cette collaboration, intitulée Fono Type, se décline sur l’ensemble des éléments visuels du festival et a produit une écriture fictive illustrant les sons propres à trois langues : l’arabe, le tamazight et le français.

Pour plus d’information sur l’événement, cliquez ici. Pour participer à la campagne de financement, c’est ici.

A PROPOS

The Casbah Post est un projet bénévole et indépendant mettant en avant la culture algérienne contemporaine. Avec un intérêt pour les talents et les initiatives locales, ce webzine a pour objectif de promouvoir le patrimoine et de valoriser la diversité culturelle du pays.

Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour ne manquer aucune actualité !

Tous droits réservés © The Casbah Post – 2016