En tête du box-office américain, l’adaptation cinématographique remarquée de Denis Villeneuve du roman Dune de Frank Herbert suscite un regain d’intérêt pour l’œuvre incontournable de science-fiction publiée en 1965. La saga ainsi que ses adaptations ont des liens insolites avec l’Algérie et la région du Maghreb et du Moyen-Orient.

Image : Dune de Frank Herbert aux éditions Barnes & Noble, illustrations de Nancy Stahl et design de Jo Obarowski – Muddy Colors

Dune est le premier roman de la franchise initiée par l’écrivain américain Frank Herbert. La saga comporte six livres écrits par ce dernier, ainsi que seize romans écrits après son décès par son fils, Brian Herbet, ainsi que l’auteur Kevin J. Anderson (Star Wars, The X-Files).

Image : Les six livres de la saga Dune écrits par Frank Herbert – Edition Chapterhouse

L’univers de Dune explore des thèmes variés et d’actualité dont l’écologie, l’économie, la religion, l’intelligence artificielle, le mysticisme et la géopolitique. Il présente une cosmogonie complexe dans un futur lointain, où les humains se sont libérés du joug des machines à l’intelligence artificielle avancée. Sur les ruines de l’ancien monde, un système féodal intergalactique où de nombreuses maisons aristocratiques se disputent le pouvoir (et l’Épice, une ressource précieuse qui permet les voyages spatiaux de longue distance et d’entrer dans un état de transe prophétique) est bâti. La saga épique suit le parcours initiatique et l’ascension au pouvoir du jeune héros Paul Atréides sur fond d’intrigues politiques.

Image : Couverture de la première édition de Dune Messiah – Muddy Colors

Ayant influencé des classiques de la science-fiction à l’instar de Star Wars de George Lucas, l’œuvre est un produit de son temps et puise ses inspirations dans de nombreux faits historiques, écrits scientifiques et diverses cultures. Ainsi, c’est dans le cadre d’un article en 1957, au sujet des efforts du ministère de l’Agriculture des États-Unis qui tente alors d’utiliser des herbes économes en eau afin d’arrêter l’expansion des dunes dans l’Oregon, que l’écrivain trouve sa source d’inspiration initiale.

Le récit d’aventure contient de nombreuses références à l’Islam, aux cultures du Maghreb et du Moyen-Orient, fait inédit dans un récit de science-fiction à l’époque. Dans la biographie Dreamer of Dune : The Biographie of Frank Herbert, dédiée à Frank Herbert et écrite par son fils, Brian Herbert, le combat des Algériens pour l’indépendance du pays est cité parmi les sources d’inspiration de la création du peuple « Fremen » de la planète Arrakis. Le nom même du groupe, proviendrait quant à lui de « Free Men », la traduction rapportée du mot « Amazigh » par Léon l’Africain (aussi connu sous le nom de Hassan al-Wazzan). Écrit durant l’effervescence des indépendances des années 1950 et 1960, le livre contient un chant qui avait retenti en 1962 dans les rues de l’Algérie : « Yahya Chouhada ».

Image : Couverture du premier tome de l’oeuvre Dune – NEL

Une autre référence à l’Algérie et en particulier à son désert et ses habitants, figure dans l’univers créé autour des Fremen, figures centrales de l’œuvre, présentant des similarités avec le peuple Touareg et d’autres peuples du désert. L’œuvre puise non seulement dans le vocabulaire arabe mais également Tamazight (Tamasheq). De la sorte, la région du Sahara « Tanezrouft » (« Pays de la soif »), située dans le Sud algérien est présente dans le troisième tome du cycle, Les enfants de Dune, sous la forme de « Tanzerouft », une région qui tout comme son inspiration algérienne est marquée par son aridité et sa carence en eau.

Les liens insolites entre l’œuvre de science-fiction et l’Algérie ne s’arrêtent pas là, puisque le pays devait être le théâtre en 1975 de l’adaptation du cinéaste Alejandro Jodorowsky du récit. Le projet faramineux aurait mobilisé la participation de non seulement l’armée algérienne en tant qu’extras du film, mais également de l’artiste Salvador Dali, de Pink Floyd, de Moebius et d’Orson Welles. Cependant, bien que Frank Herbert participe au développement du scénario, les coûts de la production, ainsi que le désintérêt des studios ont mené à l’abandon du projet.

Ridley Scott reprend les rênes de l’adaptation en 1979 et travaille sur un script en utilisant celui de La bataille d’Alger comme point de référence. Il doit cependant abandonner la réalisation du projet à la suite du décès de son frère. Le script est alors confié à David Lynch.

L’écrivain Frank Herbert introduit dans Dune des cultures jusque-là absentes de l’univers de la science-fiction. Avec près de 20 millions d’exemplaires, le premier tome de la saga est souvent cité parmi les romans de science-fiction les plus vendus au monde. L’influence de l’œuvre s’étendra au-delà du monde littéraire et transformera profondément le cinéma avec l’avènement du film Star Wars, dont l’histoire présente de telles similarités avec la saga de Frank Herbert qu’elle est parfois caractérisée comme étant la première adaptation réussie de son récit.

Image : Simon Goinard, oeuvre inspirée de Dune de Frank Herbert