A l’occasion des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, l’Institut du monde arabe à Paris met le projecteur sur la scène culturelle algérienne à travers des expositions, projections, concerts, colloques et rencontres littéraires durant la saison 2022 : Regards sur l’Algérie à l’IMA.

Oeuvre : Souhila Belbahar – Femmes d’Alger d’après Delacroix, 1962 – Photo © Donation Claude et France Lemand / Musée de l’IMA

Jusqu’au 31 juillet 2022, l’exposition Algérie mon amour met en avant les oeuvres de trois générations d’artistes issus du pays et de la diaspora. Réel panorama de la scène artistique moderne et contemporaine, l’évènement témoigne de la richesse de la création algérienne aussi bien dans les arts visuels classiques que dans les nouveaux médias.

Des ateliers de création artistique pour les enfants et les familles, ainsi que des dialogues entre artistes, spécialistes de l’art algérien et le public rythment l’exposition inédite, qui compte les oeuvres de 18 artistes incluant Baya, Issiakhem, Denis Martinez, Rachid Koraichi, Mahjoub Ben Bella, ou encore Zoulikha Bouabdellah.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’Institut du monde arabe organise également parallèlement l’exposition Raymond Depardon / Kamel Daoud. Son oeil dans ma main. Algérie 1961-2019 alliant photographie et littérature afin de dresser un portrait de l’Algérie à l’aube de son indépendance et au lendemain des mobilisations du Hirak.

Photo : Raymond Depardon et Kamel Daoud – © Raymond Depardon / Magnum Photos

L’exposition, basée sur le livre éponyme aux éditions Barzakh, présente des images rares du photographe français ainsi que des textes inédits indépendants mais complémentaires de l’écrivain algérien lauréat du prix Goncourt.

Photo : Raymond Depardon, boulevard Bugeaud depuis l’hôtel Aletti, Alger 1961. © Raymond Depardon / Magnum Photos

Le 21 juin 2022, dans le cadre de la 40ème édition de la Fête de la musique, une scène ouverte s’invite sur le parvis de l’Institut du monde arabe et acceuille des artistes revisitant le répertoire musical algérien. A l’automne, le Musée de l’Institut du monde arabe et le Fonds Claude et France Lemand rend hommage au peintre et graveur Abdallah Benanteur avec une exposition mettant en avant ses oeuvres.

Oeuvre : Abderrahmane Ould Mohand – Le jardin des moines, 1997 – Photo © Donation Claude et France Lemand / Musée de l’IMA

La programmation riche de la saison Regards sur l’Algérie de l’Institut du monde arabe promet de célébrer l’indépendance du pays en valorisant les oeuvres artistiques algériennes, tout en témoignant des liens complexes et multiples qui existent entre l’Algérie et la France. Pour découvrir l’agenda culturel, c’est par ici.

Image en avant : Abdallah Benanteur – Le Hoggar – Photo © Donation Claude et France Lemand 2018 / Musée de l‘Institut du monde arabe